Aller au contenu

Tissu ciré réutilisable pour oublier le cellophane (et lingettes pour meubles)

En cherchant un peu autre chose sur internet, je suis tombée sur les tissus cirés de la marque Abeego, qui promet longue conservation des denrées et réutilisabilité de la chose. Les ingrédients annoncés par la marque et ses concurrentes sont de la cire d'abeille, de la colophane et de l'huile de jojoba. J'ai donc copié sans honte.

On peut utiliser ce tissu pour conserver des légumes dans le frigo sans qu'ils ne se dessèchent, des herbes sans flétrir, couvrir un saladier, transporter un sandwich...

Il faut le laver à l'eau impérativement froide, avec un petit peu de liquide vaisselle de préférence bio et bien le rincer. Il ne doit pas chauffer, auquel cas la cire fondrait et on perdrait l'intérêt de la chose.

Si au bout d'un certain temps on constate qu'il n'y a plus assez de cire pour garder l'effet légèrement collant et déperlant, on peut réitérer le processus de cirage pour rajeunir le tissu. On peut d'ailleurs conserver le mélange cire-colophane-jojoba sans problème dans une boite.

Il faudra :
- du tissu en coton, lin ou chanvre, préalablement lavé et repassé (j'ai pris un tissu Ikea qui trainait pour mon premier essai, par la suite cela sera chanvre ou lin de source plus sûre)
- un volume de cire d'abeille en pépites ou râpé au couteau
- un demi-volume d'huile de jojoba
- un volume de colophane en morceaux (en droguerie)
- un plat ou une casserole, de préférence en inox, qui ne vous manquera pas en cuisine
- un pinceau plat à sacrifier
- une plaque à four
- du papier aluminium et du sopalin non parfumé, et de préférence non blanchi (je ne vois pas d'alternative non jetable, et on peut réutiliser ces fournitures pour plusieurs fournées de tissu). Le sopalin imbibé de cire pourra servir pour dépoussiérer des meubles

Mesurer l'huile, la colophane et la cire et verser le tout dans le plat.

Mettre au four à 100° jusqu'à ce que tout semble à peu près fondu.

Remuer avec une fourchette qu'on aime pas ou des cure-dents, normalement la colophane est juste ramollie. On peut poser le plat sur un feu doux pour faciliter la fonte, mais il faut faire très attention à ce que le mélange ne fume pas.

Garnir la plaque de four d'aluminium, et étaler son tissu sans faire de pli.

Peinturlurer le mélange cireux sur le tissu avec le pinceau, il s'agit de mettre une couche assez fine et dans la mesure du possible régulière.

Éventuellement réchauffer la cire de temps à autre avec le feu si elle fige un peu. Mettre le tissu au four toujours à 100° quelques minutes, l'idée étant d'homogénéiser la couche de cire sur le tissu.

Si on constate des manques, remettre un coup de pinceau et de nouveau au four, jusqu'à ce que le tissu soit bien imbibé mais pas non plus noyé dans la cire.

Soulever le tissu en tenant deux coins par le bout des doigts, le tenir en l'air le temps du refroidissement, qui a le bon goût d'être rapide.

Si la couche de cire parait un peu épaisse et trop collante, on peut étaler plusieurs couches de sopalin sous et sur le tissu, poser le tout sur la plaque, remettre au four et bien appuyer pour que la cire fondue aille dans le papier et que le tissu soit finement ciré.

Une fois refroidi, on emballe ses denrées (froides) en profitant de l'adhérence du tissu sur lui-même.

Les feuilles de sopalin qui ont servi à éponger le surplus de mélange à la cire du tissu peuvent être utilisées pour nettoyer des meubles en bois de leur poussière et les nourrissent légèrement au passage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *