Aller au contenu

Pain sans four et sans balance

Ma cuisine actuelle se résume à deux plaques électriques, un évier et un micro-ondes (dont je ne sais pas me servir). Et accessoirement, je suis dans un pays où le pain est médiocre... Alors, voici l'ami des habitants de petits logements chichement équipés : le pain sans four, sans balance, sans robot culinaire qui ne rentre même pas sur le plan de travail inexistant.

pains cuits sans four

Pour deux pains ronds :
- des mains
- un petit saladier
- un bon gros bol de farine (ici de la complète, ça nourrit bien mieux)
- une petite cuillerée rase de levure de boulangerie sèche, ou un quart de levure fraîche
- de l'eau tiède, mais surtout pas chaude
- du sel fin, du poivre, du sucre complet
- une casserole avec couvercle, de préférence à fond épais

sachet de farine complète

Dans une petit saladier, on verse la farine, puis sur le tour une petite petite cuillerée de sel, une cuillerée de sucre et un peu de poivre. Au centre, surtout pas au contact du sel et du sucre, on dépose dans un petit puits la levure.

puits de farine dans un saladier avec les ingrédients répartis

On verse un quelques cuillerées d'eau tiède sur la levure, et on la laisse se dissoudre un instant au calme. Puis, à l'aide d'une fourchette, on commence à mélanger la levure avec la farine autour d'abord, puis à l'ensemble du bol après. Quant à la quantité d'eau, c'est au pif, en y allant petit à petit.

dilution de la levure dans le puits de farine

Quand la pâte atteint une consistance grumeleuse un peu irrégulière comme sur la photo, il faut courageusement plonger ses mains propres dans le mélange collant et commencer à pétrir.

pâte à pain partiellement mélangée

Au besoin, rajouter un tout petit peu d'eau pour que la boule se forme, et si la pâte est malgré tout collante, on rajoute un petit peu de farine. Après avoir pétri cinq bonnes minutes, on forme une belle boule, on la farine légèrement, on la repose dans le saladier recouvert d'une assiette ou d'un torchon.

boule de pâte

Juste le temps de regarder un épisode de 52 minutes, et on sépare la boule en deux, on forme deux galettes approximativement de la taille de la casserole, on les farine un peu, et on les remet à gonfler doucement. Pour la durée, tout dépend de la patience à disposition... Une heure c'est bien, un peu plus c'est bien aussi! Il ne reste qu'à mettre à chauffer la casserole sur feu doux, et y poser doucement une galette de pâte. On pose le couvercle, et on laisse doucement cuire, toujours à feu doux. Si le feu est trop fort, la surface en contact avec le fond va brûler avant que le milieu soit cuit. Quand ce côté a pris une jolie couleur, on retourne le pain, et on laisse cuire avec le couvercle de nouveau. La durée dépend entièrement de l'épaisseur de pâte, qui peut elle-même aller de 1 cm à 5 cm sans problème. Plus c'est épais, plus le feu doit être doux. Le couvercle est lui important pour que la vapeur ne s'échappe pas et aide à la cuisson de la pâte.

pain cuit à la casserole

Une fois le pain cuit, on peut le fendre dans l'épaisseur (pas jusqu'au bout) et le fourrer comme ici de fromage ou d'avocat pour une tartine facile à manipuler, idéale pour le canapé, et elle retombe toujours du bon côté.

pain fendu tartiné de fromage frais et avocat

Plus élaboré, un sandwich avec fromage frais, avocat, pousses de cresson, salade, huile d'olive, steak de soja un peu parfumé...

pain fendu fourré de fromage, crudités et steak de soja

On peut aussi l'utiliser comme pain à kebab, pile la bonne forme !

2 thoughts on “Pain sans four et sans balance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *