Aller au contenu

Novembre, le début de la saison de la gastro gentiment contagieuse... En voilà un bon début ! Toujours est-il que l'on peut commencer à se méfier des poignées de porte, des claviers partagés, des serrages de mains et autres vecteurs de transmission de cette confortable maladie.L'arme classique, c'est le gel hydroalcoolique bleu (parce que le bleu ça fait propre). On peut trouver quelques soucis à ces gels : tout d'abord on achète une bouteille en plastique dont la durée de vie est assez courte pour contenir un produit finalement assez simple, et d'autre part il peut y avoir, bien que pas systématiquement, du triclosan en plus de l'alcool dans le rôle bactéricide, virucide et fongicide (par exemple le gel de la marque Gilbert en contient).

Le triclosan accumule malheureusement des preuves contre lui sur son aspect de perturbateur endocrinien et son triste rôle dans l'apparition des souches bactériennes multirésistantes. ...continue reading "Solution hydroalcoolique garantie sans perturbateur endocrinien ni multirésistance"

La sauce sriracha, c'est cette bouteille qu'on trouve dans probablement à peu près tous les restaurants asiatiques du monde. Le souci que je vois, c'est que parmi les ingrédients, on trouve du sorbate de potassium et du bisulfite de sodium.

Ces deux produits sont irritants, et le premier est suspecté d'être mutagène dans certaines conditions. Le sorbate de potassium sert de conservateur, et le bisulfite de sodium permet notamment de conserver la couleur de la sauce.

La sauce sriracha originelle est le résultat de la fermentation de purée de piments frais, or ladite fermentation fait baisser le pH, et cette acidité est suffisante pour assurer la conservation du produit fermenté, y compris hors du frigo.

Ce site détaille le processus de fermentation ainsi que les précautions à prendre. Je tiens à préciser d'avance que c'est facile, vraiment très facile la fermentation..

...continue reading "Sauce sriracha (en bonus, l’huile pimentée)"

1

Pour les plus grands plants, je préfère me contenter de grands pots classiques, mais de préférence trouvés sur leboncoin ou donnés par des connaissances qui ne les utilisent plus. Mais pour les plus petits, j'aime bien utiliser des contenants moins classiques (eux aussi récupérés)...

Nous avons donc ici une cafetière venant d'Emmaüs. J'en ai pris une à laquelle il manquait une pièce, le couvercle, ce qui la rendait inutilisable pour le café. ...continue reading "Récup et détournement de contenants pour cultiver en pots"

Faisant suite au balcompost, voici un autre élément qui est sur mon balcon pour cultiver de manière compacte.

Il faudra :
- une palette traitée thermiquement et non chimiquement, elle sera marquée HT et le bois ne sera pas coloré (on peut en trouver à l'arrière des magasins de jardinage ou de bricolage, il ne faut pas hésiter à demander)
- du géotextile
- une agrafeuse électrique et des agrafes
- une perceuse-visseuse avec mèche à bois et des vis à bois
- quatre pieds à visser comme ceux-là si on craint de marquer le sol et le mur de son balcon avec le contact du bois et l'humidité qui stagne
- facultatif : une deuxième palette dont on n'utilisera que certains morceaux pour cacher le hamac de géotextile qui tient la terre comme sur la photo
- finition : une ponceuse triangulaire, des disques, de l'huile de lin et de l'essence de térébenthine
- protection des mains et des yeux ...continue reading "Palette potagère"

Inauguration de la section "culture" avec un dispositif permettant de produire un petit volume de compost sur un balcon tout en utilisant l'espace autour pour cultiver des plants potagers.

Le nombre de matériaux et outils requis est imposante :
- une caisse en plastique épais bien solide (elle va contenir pas mal de terre)
- des bidons en plastique (de préférence d'eau distillée ou de vinaigre)
- une perceuse
- un cutter ...continue reading "Balcompost"

J'avais déjà fait ce cake de Bernard, il était très bon, mais j'ai souhaité rajouter un autre goût.

En remplaçant le beurre par de la crème de coco et de l'huile de coco non désodorisée, on obtient un petit goût léger de coco sans avoir de petites râpures coincées entre les dents.

Le résultat est un cake bien moelleux et surtout humide comme il faut...

Il faudra :
- 40 g d'huile de coco non désodorisée
- 90 g de crème de coco (récupérée sur le dessus d'une boite de lait de coco à 21 % de matières grasses qu'on aura laissé reposer au frais avant)
- une pincée de sel
- 200 g de sucre (je prends ce genre-là)
- 3 œufs (s'il vous plaît, prenez-les bio - marquage 0 - pour limiter les dégâts sur les poules)
- 150 g de farine
- une demie cuillerée à café de levure chimique (je prends celle-ci, que l'on trouve notamment au Bon Marché, où je vais faire un stock pour 2 ans en général)
- 80 g de jus de citron (j'ai mis du vert) ...continue reading "Cake au citron et à la coco"

Après avoir goûté un délicieux cheesecake végétalien dans un magasin bio-café de Budapest, j'ai eu furieusement envie de tenter la chose, mais pas sous la forme habituelle, plutôt en dômes. Et puis bon, avouons que je n'ai que cela comme empreinte pour gâteaux individuels.

Il faudra :
- 200 g de crème de coco, récupérée sur le dessus d'une boite de lait de coco (je prends cette marque, en 21% de MG) que l'on aura laissé reposer au frais avant pour bien séparer la phase grasse de l'eau
- 150 g de noix de cajou
- 10-15 cuillerées à soupe de jus de citron vert, ou pas du tout si vous n'aimez pas
- 7 cuillerées à soupe de sirop d'agave (à ajuster selon son goût aussi, et potentiellement remplaçable par du sucre en poudre)
- 1 cuillerée à soupe d'huile de coco fondue
- 130 g de jus et/ou coulis de fruits (100 g de coulis mangue/passion et 30 g de jus de citron vert pour moi)
- 50 g de lait végétal
- 10 g de fécule
- 2 cuillerées à soupe de sucre (à ajuster selon son goût)
- quelques biscuits ou meringue ou noix diverses concassées ...continue reading "Cheesecake fourré au curd (sans lait ni oeuf)"

Alors celle-là, elle m'a demandé des essais, le premier étant dû à une erreur de débutant que je n'ai pas la franchise de raconter...

J'aime les brioches quand elles se tiennent un peu, et je n'hésite pas à les cuire de manière à avoir une fine croûte afin de pouvoir se conserver un peu plus longtemps.

Il faudra :
- 200 g + 2 cuillerées de farine
- une cuillerée à café de levure de boulangerie
- 40 g de sucre
- 50 g d'huile de coco (bio, cela permet de diminuer le risque de cautionner ceci)
- une petite cuillerée à café de sel
- une cuillerée à soupe de purée d'amande
- du chocolat en palets
- 100 g + 2-3 cuillerées d'eau tiède ...continue reading "Brioche coco-chocolat (sans oeuf ni lait)"

1

Là, comme ça, d'un coup, j'ai eu envie de lasagnes.

Il faudra :
- une boite de lasagnes de blé dur
- une petite butternut
- de l'huile d'olive
- du haché végétal
- des échalotes, de l'oignon, de l'ail
- quelques cuillerées à soupe de farine (bio, semi-complète et locale pour moi)
- une cuillerée à soupe de purée d'amande ou une bouteille de lait (végétal)
- du cumin en poudre, du piment, du sel, du poivre...
- de la levure maltée, du gomasio

...continue reading "Lasagnes à la butternut"