Aller au contenu

Gâteau sans four 2ème édition – Ananas et amande

Après la modeste réussite que constitue le gâteau aux cerises sans four, il fut donc décidé de faire une autre version, légèrement plus élaborée (vraiment légèrement). Voici donc l'évolution ananas/amande, avec bonus croquant !

dessus du gâteau sans four à l'ananas

Vu de haut, comme ça, c'est un peu fouillis, mais en période de rigueur en terme de matériel de cuisine, c'est déjà ça... Pour la recette de la pâte, on se reporte à la première version du gâteau. Il faudra en plus :
- un ananas
- un peu de beurre salé
- quelques cuillerées de sucre
- une poignée d'amande On commence par éplucher l'ananas avec un grand couteau, et avec précaution, le but est d'avoir de l'ananas caramélisé, et non aromatisé au sang. Avec la pointe on enlève les yeux qui restent, puis on le découpe en fines tranches, que l'on coupe elles-mêmes en huit.

ananas découpé en petits quartiers

Pour la quantité d'ananas qui ira dans le gâteau, il faut évaluer en fonction de l'épaisseur que l'on veut, et il vaut mieux en avoir trop que pas assez. Ici, j'ai pris plus de la moitié d'un ananas de 1,4kg. Dans la casserole, on fait fondre le petit morceau de beurre avec le sucre, et on y met l'ananas, on remue de temps en temps sur feu moyen.

ananas en cours de caramélisation

On commence la préparation de la pâte à gâteau. Cette fois, pour faire fondre le beurre, on peut utiliser la chaleur qui se dégage de la casserole où l'ananas est en train de se faire caraméliser la tranche.

comment faire fondre le beurre sans source de chaleur supplémentaire

Cet ingénieux système ne fonctionne qu'avec des ustensiles qui s'entendent bien ! On ne veut pas coincer son saladier dans une casserole, surtout en céramique... Une fois l'ananas joliment caramélisé et la pâte prête, on verse celle-ci sur le fruit bien réparti au fond de la casserole, et on étale grossièrement. N'oublions pas que l'esthétisme n'est pas la priorité de la personne qui pâtisse sans four. On hache les amandes grossièrement, et on les dispose sur la pâte. On met le couvercle sur la casserole, et on laisse cuire à feu tout doux. Pour la durée, c'est toujours aussi variable, il faut tester la pâte en touchant...

dessous du gâteau avec les éclats d'amande

Grâce à l'ananas, le démoulage est considérablement moins risqué, le gâteau s'abstenant d'attacher au fond de la casserole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *