Aller au contenu

Gâteau au chocolat et à la noix de coco

En prévision d'un week-end chez les copains, il fallait un gâteau transportable pour le dessert et faisable à l'avance. Il s'avère en plus qu'en dehors d'une petite partie de la décoration et d'un ingrédient facultatif de la crème, il est sans produit laitier, donc sans lactose.

Pour la génoise, il faudra :
- 175 g d'œuf (environ 3 œufs, mais il ne faut pas hésiter à faire une règle de trois plutôt que s'amuser à couper un œuf en deux)
- 105 g de sucre
- 105 g d'amande en poudre
- 105 g de farine
- une demi-cuillerée de levure chimique
- du poivre de Jamaïque si on veut Pour la chantilly à la noix de coco et au chocolat :
- une boîte de lait de coco à 15% de matières grasse de 400 mL
- 100 g de chocolat noir à pâtisser à 55% ou 60%
- éventuellement 20g de chocolat blanc, complètement remplaçable par la même quantité de chocolat noir Pour la décoration :
- un peu de chocolat noir fondu
- quelques palets de chocolat blanc
- un chalumeau Mettre la boite de lait de coco au congélateur. Préchauffer le four à 180°. Battre pendant 10 minutes les œufs entiers, le sucre et la poudre d'amande au fouet, au robot si c'est possible, histoire de s'épargner les bras. Le résultat doit être mousseux, et les grains de sucre dissous.

Pendant que ça mousse, on peut piler le poivre, pour le rajouter au mélange en cours.

Avec une maryse et de la délicatesse, rajouter la farine et la levure en mélangeant sans insister. Étaler sur une plaque à four recouverte de papier d'aluminium avec lequel on aura formé de petits rebords pour éviter tout débordement, puis enfourner pour une dizaine de minutes. Il faut que le biscuit reste moelleux mais soit également joliment coloré.

A la sortie du four, retourner le biscuit encore collé à l'aluminium sur un torchon, et laisser refroidir un petit peu comme ça, avant de décoller délicatement le papier du gâteau. Former deux rectangles propres de tailles strictement égales.

Sortir la boite de lait de coco du congélateur, ne surtout pas la secouer, l'ouvrir sans se faire mal, et prélever à la cuillère la partie crémeuse et un peu durcie, en laissant soigneusement le liquide au fond. De ma boite, j'ai récupéré 240 g de crème de coco.

Utiliser le liquide du fond de la boite pour imbiber légèrement les biscuits. Dans une petite casserole, faire fondre les chocolats avec une cuillerée de crème de coco à feu tout doux. Avant que tout le chocolat soit fondu, éteindre le feu et laisser les capacités conductrices de la casserole et du chocolat s'unir pour faire fondre le reste. Bien mélanger, puis rajouter cette délicieuse mixture au reste de la crème de coco, préalablement mise dans un petit saladier (ou un grand bol, je suis ouverte). Utiliser le batteur avec les fouets pour parfaire le mélange, puis mettre au frigo. Pour le montage, on peut utiliser un cadre à pâtisserie, ou du rhodoïd et du scotch ou du carton recouvert de film plastique pour réaliser un cadre bien ajusté aux rectangles de biscuit. Sur la surface la plus régulière (souvent celle du côté du papier) du rectangle le plus joli, étaler avec un couteau ou un cuillère le chocolat noir fond en couche bien fine. Poser les palets de chocolat blanc de manière décorative si vous êtes doté d'un peu de sens esthétique. Passer le chalumeau dessus avec précaution pour faire juste fondre les palets et les fixer au chocolat noir sans caraméliser ni faire flamber le tout.

Quand elle a bien pris le froid, sortir la ganache à la crème de coco du frigo, et la fouetter jusqu'à avoir de la mousse.

Caler le rectangle le moins joli au fond, recouvrir de mousse au chocolat, lisser avec l'outil le plus proche. Poser le deuxième rectangle sur le dessus, bien faire adhérer sans toutefois ruiner les efforts fournis pour la décoration.

Mettre tout ça au frigo ou au congélateur si c'est pour voyager ou manger plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *