Aller au contenu

Ne serait-ce que par flemme de devoir promener une grosse valise difficile à porter dans le métro, c'est souvent appréciable de voyager léger. Cela peut aussi permettre de ne pas avoir de bagage en soute, que ce soit pour faire baisser le prix du billet, passer moins de temps à l'aéroport puisqu'on peut le quitter sans attendre le déchargement, ou encore si on craint de ne plus revoir sa valise en arrivant (ça arrive, et c'est ennuyeux).

De surcroît, on peut aussi tenter de réduire son usage de produits jetables, avec pour effet secondaire qu'une fois passé l'achat initial, on puisse réaliser des économies.

 

Couverts réutilisables

couteau fourchette cuillère pliantCe couteau-cuillère-fourchette-ouvre-boîte-tire-bouchon en acier est confortable à utiliser et aucun aliment ne lui résiste, contrairement aux couverts en plastique jetables tout fins. ...continue reading "Voyager léger et pas trop jetable"

2

Le soleil arrive, et l'année dernière à la même époque environ, j'ai eu l'envie d'enfin trouver une crème solaire correcte sur tous les plans. Après un an d'utilisation, je vais partager mes conclusions.

Crème solaire EcoCosmetics


Mes critères sont : ...continue reading "La quête de la crème solaire"

Novembre, le début de la saison de la gastro gentiment contagieuse... En voilà un bon début ! Toujours est-il que l'on peut commencer à se méfier des poignées de porte, des claviers partagés, des serrages de mains et autres vecteurs de transmission de cette confortable maladie.L'arme classique, c'est le gel hydroalcoolique bleu (parce que le bleu ça fait propre). On peut trouver quelques soucis à ces gels : tout d'abord on achète une bouteille en plastique dont la durée de vie est assez courte pour contenir un produit finalement assez simple, et d'autre part il peut y avoir, bien que pas systématiquement, du triclosan en plus de l'alcool dans le rôle bactéricide, virucide et fongicide (par exemple le gel de la marque Gilbert en contient).

Le triclosan accumule malheureusement des preuves contre lui sur son aspect de perturbateur endocrinien et son triste rôle dans l'apparition des souches bactériennes multirésistantes. ...continue reading "Solution hydroalcoolique garantie sans perturbateur endocrinien ni multirésistance"

 Le déodorant en spray de Lavera, qui en plus d'être agréable, est vendu dans une bouteille dont le système de pulvérisation est facilement démontable et donc récupérable.

Maintenant que j'ai au moins une demi-douzaine de ces bouteilles desétiquettées car je les garde systématiquement, j'ai décidé de tenter de faire un déodorant maison.

Pour une bouteille de 75 mL, il faudra :
- 35 g d'eau tiède et un peu d'aloe vera en poudre OU 15 g d'eau et 20 g d'aloe vera
- 28 g d'hydrolat (de rose de Damas pour moi)
- 11.5 g d'alcool à 90° dénaturé de pharmacie
- 3 g de bicarbonate de soude
- 15 gouttes d'huile essentielle de palmarosa
- 15 gouttes d'huile essentielle de lavande aspic
- 5 gouttes d'huile essentielle de tea tree/arbre à thé ...continue reading "Déodorant maison en spray"

Après des années de recherche d'une crème solaire qui convient plus ou moins à ma peau (exit elles), qui a une composition un peu correcte sur le plan environnemental et de la santé (au revoir toi), et qui ne me fait pas une ribambelle de boutons en cas d'usage intensif (à regret, salut toi). Plus qu'à la fabriquer, cette crème !

Mise à jour : et si tu as la flemme de fabrique une crème, il y a maintenant un article dédié aux crèmes solaires qu'on peut acheter (et qui sont testées pour le SPF).

...continue reading "Crème solaire et crème hydratante non comédogènes"

1

C'est la crème nettoyante de Dr. Hauschka qui m'a donné envie d'essayer de fabriquer une mixture du même genre... L'idée : de la poudre d'amande dans un texture crémeuse pour se nettoyer le visage sans frotter. Les modifications : de la noisette, dont l'huile est moins comédogène que l'amande (qui n'est elle-même pas spécialement très comédogène, elle convient donc aussi bien selon la sensibilité aux huiles de la peau), et d'autres produits tout simples. Il y a deux versions : celle à consommer de suite, et celle qui peut se conserver un petit peu.

Il faut :
- de la poudre de noisette
- de l'hydrolat (pour moi de l'hélichryse italienne, et pour vous ce que vous avez et voulez)
- du miel (et du bon, local, non chauffé. Pas du Lune de Miel donc) Éventuellement pour la version conservable:
- de la vitamine E
- de l'extrait de pépin de pamplemousse Éventuellement pour l'odeur et leurs propriétés :
- de l'huile essentielle de lavande
- de l'huile essentielle d'arbre à thé ...continue reading "Nettoyant visage tout doux (et comestible)"

Tu veux un teint rayonnant pour être une fille féminine ? Ne lis pas la suite alors, c'est trop collant et inélégant, et ne te rendras pas gracieux. Car oui, s'étaler du miel pour la figure, c'est poisseux, mais ça peut faire du bien à tout le monde, barbus compris !

pot de miel

D'abord, le miel, c'est bon, on peut en mettre sur une banane écrasée avec des pignons de pin grillés, ou encore sur une tartine chèvre, ou de beurre salé...
Mais on peut aussi l'utiliser quand il en reste sur la cuillère et qu'on a le ventre trop plein pour la lécher.
Alors hop, on se tartine l'équivalent d'une petite cuillère pas trop remplie de miel sur la figure légèrement humide, on étale un peu, et on laisse reposer pendant qu'on caresse le chat.

pot de miel ouvert avec une cuillère

Il vaut mieux prendre du miel non chauffé/pasteurisé, pour plusieurs raisons pratiques :

- il cristallise petit à petit, et ne coule pas partout dès qu'on sort la cuillère du pot ou qu'on essaie de soulever le bouchon

- comme il comporte donc des petits cristaux, il permet, lors du délicat geste de l'étalage, de faire la peau douce

- ça consomme moins d'énergie, et comme pour avoir l'information, il vaut mieux avoir le producteur sous la main, et bien on va voir l'apiculteur du coin et on évite le miel chinois enrichi en glucose.

Une fois qu'on a rincé sa figure à l'eau, on constate avec joie que sa peau est soyeuse et heureuse d'avoir profité des capacités cicatrisantes et antibactériennes du miel. On remercie les abeilles, et on abolit le Round-Up (et beaucoup d'autres) !

Si tu n'as pas les moyens de t'acheter du démaquillant de luxe ou que 35 € les 200 mL d'huile parait un peu exagéré, que ta peau hurle au contact de tout ce qui sort d'un tube, ou encore que tu t'es réveillé avec du rouge à lèvres partout après une soirée... lis donc !

bouteille d'huile

En ouvrant les placards de la cuisine, te voilà donc en face de la bouteille d'huile de sésame (non toasté, pression à froid et bio, c'est mieux) qui a servi hier soir pour la salade de courgette.

bouteille d'huile de sésame première pression à froid bio

Il reste à s'emparer d'un coton, ou d'un petit bout de tissu en coton doux, et à y mettre quelques gouttes d'eau dessus. Ensuite, on vise bien, on y va doucement surtout, et on verse un peu d'huile de sésame dessus.

Le plus dur est fait.

On attrape le coton avec douceur, sans laisser une goutte d'huile s'échapper et s'écraser sur le sol (ce n'est pas le moment de nourrir le parquet), puis on fait de doux petits ronds partout sur la figure. Si c'est très très sale, rebelote avec un nouveau coton.

coton humide imbibé d'huile

Quand tout est propre, un coup d'eau, un coup de serviette juste pour éponger. Ça brille sûrement un peu, mais la peau va tout boire en quelques minutes. Ça sent aussi sûrement la salade, et là, tant pis ! C'est le prix à payer pour un nettoyage efficace, nourrissant et pas cher.